Sleeping Beauty

Next

Sleeping Beauty

CRÉATION 2006

L’histoire

Sleeping Beauty est une adaptation du conte de fées ‘la Belle au Bois Dormant.’ Nous sommes dans un royaume dévasté par le chômage et la famine où il vaut mieux se déplacer en bande que seul et où la seringue a remplacé la quenouille. La princesse est née. Non pas dans un livre, mais dans un quartier de banlieue de Liverpool.

C’est une princesse d’aujourd’hui et comme celle du conte de fées, son destin sera scellé par le mauvais sort qui lui a été jeté à sa naissance. La vie est dure pour notre princesse. Sans avertissement, elle se précipite dans la gueule du loup. Un dealer. La veille de ses seize ans, elle va se piquer et tomber dans un sommeil profond. Cette princesse moderne va-t-elle se réveiller?

 

Médias

 


Notes d’intention

Je me suis plongée dans le sommeil de la Belle au Bois Dormant en 2001, à la naissance de ma fille. En 2003, j’ai crée le spectacle ‘Cent Ans Dans La Forêt’ une adaptation du conte pour des enfants à partir de 3 ans.

En retravaillant l’histoire en 2003 avec Jean Louis Heckel au sein d’un « laboratoire d’écriture » à la Réunion, des pistes pour Sleeping Beauty ont émergé. Tout a commencé par l’écriture d’une simple phrase : Il était une fois ma mère et mon père. Et j’ai commencé à écrire et à écrire en me mettant au centre de ma propre histoire. Je fais une transposition du conte de fée dans notre époque actuelle. Je place notre princesse dans une banlieue de Liverpool. Je suis inspirée par le travail du réalisateur de cinéma Ken Loach. Je retrouve son influence dans mon travail, un humour noir, ‘So British’.

A propos de l’écriture et de la mise en scène – Colette Garrigan 2006

L’écriture est étroitement liée au plateau. C’est une écriture scénique. Main dans la main avec les improvisations, l’écriture se fait à l’issue des séances de travail sur le plateau. Une série d’aller-retour entre le plateau et le clavier. Un processus organique.

Je suis anglophone, pendant ce travail d’improvisation j’ai joué en anglais et bien sûr il y a quelque chose d’autre qui se manifeste quand je joue dans ma langue maternelle. La décision a été prise très tôt dans la création d’intégrer l’anglais dans le spectacle. Ce sont des moments magiques pour moi en tant que comédienne. Ce spectacle m’amène plus loin dans mon travail de comédienne.

Un nouveau terrain, tout cela me pousse en avant. Le travail est un « solo ». La trame de l’histoire se déroule comme une boucle, un cycle. Quand la boucle est bouclée, a happy end ? Wait and see !

Nous sommes dans un restaurant, la table est mise, la serveuse nous accueille et elle nous sert son histoire.

Distribution

Théâtre, théâtre d’ombres et d’objets
Spectacle à partir de 13 ans
séances scolaires à partir de la quatrième jusqu’à la terminale.

Durée: 55 minutes

Texte et mise en scène : Colette Garrigan
Interprétation : Colette Garrigan
Regard extérieure : Pascaline Herveet et Robin Frédéric
Musique originale : Pascaline Herveet
Arrangements : Pascaline Herveet et Sarah Auvray
Création lumière : Laurent Filo et Franck Bourget
Théâtre d’ombres : Colette Garrigan
Régisseurs lumière : Olivier Bourguignon / Jérôme Houles
Régie Son : Antoine Quoniam / Pierre Blin
Jauge 120 à 180 personnes
Espace scénique : Ouverture 6 m – Profondeur 6 m – Hauteur 3,5 m
Obscurité totale nécessaire.

PARTENAIRES

Production : Association Cie Akselere
Coproductions : Théâtre Les Bambous, scène conventionnée de Saint-Benoît Île de la réunion et le Centre Dramatique de l’Océan Indien de Saint-Denis, Île de la réunion.

Next Share Project :

Next

More Work